Friperie_creation_PAULA_le-dressing-zero-déchet

Le dressing zéro déchet

Comme Béa Johnson nous le dit dans son livre Zéro Déchet, nos vêtements s’entassent dans notre dressing. Souvent on en porte que la moitié, voire moins. Et le pire c’est que l’on a toujours rien à se mettre !

Trier son armoire est fastidieux, on repousse toujours cette tâche au dernier moment. Mais une fois que c’est fait, ça fait un bien fou ! On peut retrouver des petites perles que l’on avait oublié au fond de la pile, on gagne de la place. C’est aussi un moyen de « se retrouver ». On se pose des questions quant à son apparence, on fait le choix de notre image.

En plus, quand on a une garde robe trop fournie, s’habiller devient difficile, on perd du temps le matin, on est embrouillé. C’est dur de faire un choix quand trop de possibilités s’offrent à nous. Résultat du compte : trier ça fait du bien et permet d’y voir plus clair dans son dressing et dans sa tête !

Faire le tri

La première étape va être de vider son armoire et de trier tout ce que l’on a. En général je procède de la manière suivante. Je vide totalement mon armoire (ce qui me permet d’ailleurs de l’aspirer et d’enlever les poussières et acariens ! ).

Puis ensuite je fais plusieurs piles de vêtements :

  1. Ceux que j’adore, dans lesquels je me sens à l’aise
  2. Ceux où je me sens vraiment belle
  3. Ceux qui ne me vont plus
  4. Ceux  qui sont troués, tâchés, trop vieux
  5. Ceux que je garde « au cas où », pour le bricolage
  6. Ceux pour lesquels je suis indécise. Je ne sais pas trop ce que j’en fais, si je les garde ou les jette. Dans ce cas j’aime demander l’avis à ma mère ou à une amie.

Se séparer des choses

Pour les vêtements que vous ne supportez plus, trop mis, passés de mode ou les vêtements qui vous plaisent mais que vous ne portez jamais, il est nécessaire de vous en débarrasser. Ils pourront faire le bonheur de quelqu’un d’autre au lieu de dormir dans votre placard. Vous pouvez les donner pour qu’ils soient vendus dans des boutiques de seconde main ou en dépôt-vente (par exemple les déposer à l’atelier Paula, aux bulles des Petits Riens, Terre) ou les vendre par vous même lors de vide dressings.

Débarrassez-vous également des choses que vous avez en double, les écharpes, foulards, chaussettes prennent de la place. Choisissez votre préféré et séparez-vous de ceux que vous n’utilisez pas.

Ne gardez pas quelque chose pour des mauvaises raisons : si quelqu’un qui vous est cher vous a offert quelque chose qui n’est pas à votre goût, ne le gardez pas par culpabilité. Il est difficile de se séparer de certains vêtements, surtout quand on leur a attribué des sentiments. Prenez-en conscience, si ce vêtement vous rappelle une personne, écrivez-lui une lettre pour lui dire que vous pensez à elle et débarrassez-vous de ce qui vous encombre.

Respirez avec votre nouvelle armoire désencombrée !

Vous pouvez maintenant :

  • ranger dans votre armoire les vêtements des piles 1 et 2.
  • Donner la pile 3.
  • Recycler la pile 4.
  • Garder une seule tenue de la pile 5.
  • Et enfin, vous laisser le temps de réflexion pour la pile 6, faites un test, si au bout d’un mois vous ne les avez pas mis, vous ne les mettrez jamais, donnez les.

Le zéro déchet

Zéro Déchet, 100 astuces pour alléger sa vie, de Béa Johnson.

C’est le livre d’une française, qui vit aux Etats-Unis, qui vivait dans le faste et accumulait les biens matériels (une maison de 280m2, deux voitures, des équipements sportifs inutilisés….). Avec sa famille, elle a décidé de transformer son quotidien, de changer de vie, de donner plus d’attention au respect de l’environnement, tout en réduisant ses dépenses.

Sa transition au zéro déchet a été radicale : du rêve américain hyper consumériste, elle est passée à la simplicité, l’épure.

Tout au long du livre, elle nous explique sa transformation et nous donne des conseils pour passer au zéro déchet à la maison, pièces par pièces. Selon elle, il faut tenir compte de cinq règles et de ses bienfaits :

  • Refuser ce dont nous n’avons pas besoin (un tract publicitaire, un sac en plastique, un échantillon gratuit, des plastiques à usages uniques comme les gobelets, pailles…)
  • Réduire sa consommation
  • Réutiliser (bien distinguer réutiliser et recycler) : c’est utiliser plusieurs fois le produit sous sa forme manufacturée d’origine afin de mieux maximiser son utilisation et de prolonger sa durée de vie. Les objets réutilisables de base sont : cabas, gourde, bouteille en verre, sacs en tissu, serviettes de table ou mouchoirs en tissu… C’est aussi ce que vous pouvez récupérer en seconde main.
  • Recycler : retraiter un produit pour lui donner une nouvelle forme.
  • Composter : recyclage des matières organiques, le recyclage naturel donne du compost pour nourrir sa terre, son sol en nutriments.

J’aime sa façon méticuleuse de procéder, mais malheureusement sa vision est parfois trop radicale. Elle même le reconnait, sa folie pour le zéro déchet l’a coupée de certains de ces amis. Il faut toujours savoir équilibrer, ce qui est bon en théorie, dans les principes, mais ne jamais oublier ce qui est bon pour nous et qui nous fait plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.