PAULA X Les Gozettes

A l’occasion du marché de Noël des Gozettes, le 16 décembre au Barnabeer, les 4 Gozettes sont passées à l’atelier choisir des vêtements spécialement pour l’évènement !
Elles en ont profité pour jouer les modèles devant l’objectif de mon voisin d’atelier au Hang’Art, Stanislas Verhaegen, un photographe portraitiste qui est l’auteur de ces clichés.

Gaëlle

Le Zéro Déchet est une démarche de vie qui ne permet pas seulement de réduire ses déchets, ça « oblige » également à prendre du recul, à se positionner sur sa façon de consommer en général, sur ce dont on a réellement besoin pour être heureux, à réapprendre à faire les choses soi-même et à y prendre du plaisir… Pour rien au monde je ne reviendrais en arrière !

Quelle Gozette es-tu ? 

Je m’appelle Gaëlle et si j’étais une Gozette, je serais une gosette aux abricots ! 

Tu es une artiste ?! Que crées-tu ?

Je dessine depuis toujours, et de plus en plus depuis que je suis un atelier d’illu au CEC Ateliers Bis à Bomel ! J’aime dessiner des oiseaux, des fleurs, des portraits, des femmes nues, et m’inspirer d’artistes, chansons, films, livres ou séries que j’aime et qui m’ont marqués, me réapproprier l’ambiance et/ou les personnages. J’essaie de me mettre à l’aquarelle depuis peu, mais ma technique de prédilection c’est le marqueur (même si c’est pas très zéro déchet…). Je suis également fascinée par les techniques d’impression (gravure (sur gomme, lino,…), sérigraphie, monotype …), le collage, le lettering, et j’aime mélanger les techniques ! Je rêve pour l’instant de créer un petit collectif pour faire des illus à plusieurs mains. Avec Anne-So des Gozettes, on teste pour l’instant des illus brodées : elle brode, je dessine !

Comment en es-tu venue à t’intéresser au zéro déchet ?

Je suis depuis longtemps sensible aux questions environnementales, c’est ancré dans ma famille. J’avais entendu parler de Bea Johnson, elle est venue pour une conférence à Namur en 2015, j’y suis allée et ça m’a vraiment boostée. Plutôt que de culpabiliser, elle donnait des solutions, chacun pouvait agir à sa manière, à son niveau. Je suis rentrée chez moi et j’avais l’esprit qui bouillonnait, j’ai eu tout de suite envie d’organiser quelque chose autour de cette démarche, de sensibiliser mes proches de façon conviviale… J’ai d’abord invité des potes pour des petites séances papote et échange de bons plans autour du Zéro Déchet à la maison, et moins d’un an plus tard, les Gozettes sont nées ! Le Zéro Déchet est une démarche de vie qui ne permet pas seulement de réduire ses déchets, ça « oblige » également à prendre du recul, à se positionner sur sa façon de consommer en général, sur ce dont on a réellement besoin pour être heureux, à réapprendre à faire les choses soi-même et à y prendre du plaisir… Pour rien au monde je ne reviendrais en arrière !

Quel est ton accessoire zéro déchet fétiche ?

Rhaaa c’est super dur de choisir !!!! Les disques démaquillants lavables ! Je ne me maquille pas souvent, mais je m’en sers pour nettoyer mon visage matin et soir avec de l’hydrolat, c’est super agréable ! J’aime aussi ma paille en inox, je me balade toujours avec (surtout en été) en cas de verre improvisé ! Ma pochette Merci Bernard aussi (pour emballer mes tartines ou pour aller chercher un sandwich).

T’habilles-tu en seconde main ? Pourquoi ?

Oui, j’ai toujours fréquenté les magasins de seconde main, même si j’ai beaucoup acheté neuf pendant une période. Je suis revenue au seconde main de façon exclusive suite à la conférence de Bea Johnson. Petit à petit, grâce aussi à mon mec qui s’est pas mal renseigné et est devenu un expert de l’empreinte écologique, on s’est rendu compte que vivre Zéro Déchet, c’est déjà super, mais que c’est encore mieux de jouer sur d’autres tableau. L’élevage de viande, les voyages en avion… : ce sont des éléments qui ont un fort impact pour diminuer l’empreinte écologique, mais aussi la fabrication des biens de consommation (dont les vêtements). Du coup, depuis, j’essaie de ne plus rien acheter de neuf ! Si j’achète neuf (pour les choses difficiles à trouver à sa taille en seconde main : sous-vêtements, jeans, chaussures…), je me tourne vers des marques responsables/avec un code éthique, et locaux si possible. S’habiller en seconde main, pour moi, ça a plein d’autres avantages que de réduire son empreinte écologique : C’est un réel plaisir, car j’aime les vêtements qui ont une histoire ! Il y a pas mal de petits vide dressing organisés entre potes et c’est bien plus convivial que d’aller faire son shopping dans un centre commercial ! Il y a bien sûr la question de l’éthique, les conditions de fabrication des vêtements qui me répugnent…Et puis personne n’est habillé pareil ! Et y a de plus en plus d’initiatives qui permettent de se tourner vers le seconde main et la slow fashion de façon plus aisée qu’il y a quelques années… Mes petits favoris : Paula évidemment, Sans Allure pour ses super customisations de vêtements, Besap, et j’aime aussi le magasin Mahalo à Liège (ou j’ai trouvé mon jeans Mud qui ne me quitte plus).

Quel est ton vêtement coup de coeur ?

Je kiffe les combis en tout genre, les robes longues et les pulls avec des paillettes ! Pour les accessoires, j’adore les broches et les headbands.

Partager un moment avec les gozettes c’est aussi un moment de franche camaraderie ! Peux-tu nous raconter une anecdote marrante ?   

C’est difficile d’en choisir une, on se marre vraiment tout le temps quand on se voit ! On adore l’humour un peu salace et notre réplique préférée c’est « dans ton cul » (pas devant les enfants) . L’an passé, au marché, il y avait une créatrice d’accessoires en crochet/tricot dont le nom était « Pelotez-vous ». Je l’ai appelée « Pelotez-moi » pendant toute la journée (super lapsus!), les autres Gozettes n’arrêtaient pas de se marrer avec ça… 


Anne-So

J’ai un intérêt depuis longtemps pour la récup, le fait de consommer autrement. On vient de faire construire une maison presque passive et la plus écologique possible et on roule au gaz naturel.

Quelle Gozette es-tu ?

Anneso, alias la plus vieille Gozette 🙂

Tu es une artiste?! Que crées-tu ?

Je dirais que je suis une créative compulsive. Quand je commence un truc, j’en fais plein et puis plus rien. Ensuite je recommence. J’ai commencé à chiner des anciennes photos et à les broder, puis j’ai réalisé pas mal de toiles de portraits à l’acrylique et papier de récup. J’aime aussi le collage, j’ai réalisé plusieurs albums en mélangeant photos, dessins…Pour le moment je brode un peu ou je dessine, tout dépend de mon humeur et de l’inspiration. On se fait de temps en temps des ateliers dessin chez l’une chez l’autre.

Comment en es-tu venue à t’intéresser au zéro déchet ?

J’ai un intérêt depuis longtemps pour la récup, le fait de consommer autrement. On vient de faire construire une maison presque passive et la plus écologique possible et on roule au gaz naturel. La démarche est progressive, on essaye de sensibiliser aussi nos enfants (pas toujours simple avec un ado de 13 ans) et évidemment la rencontre avec Gaelle.

Quel est ton accessoire zéro déchet fétiche ?

J’ai pas mal de pochettes pour emballer mes tartines.

Les Gozettes Anne Sophie Piette

T’habilles-tu en seconde main ? Pourquoi ?

Oui, j’ai toujours bien aimé chiner. C’est familial, ma maman a gardé beaucoup de robes, jouets de quand j’étais petite et ma fille Jeanne les porte régulièrement. Elle a déjà ce réflexe de garder pour ses enfants :-). A certains moments, je craque quand même pour du neuf, j’avoue…

Quel est ton vêtement coup de coeur ?

Une combi fleurie en soie. 

Partager un moment avec les gozettes c’est aussi un moment de franche camaraderie ! Peux-tu nous raconter une anecdote marrante ?

Jeanne, ma fille est un peu la mascotte du groupe. On dit souvent les 4 gozettes mais à ses yeux on est 5 :-). Lorsqu’on a visité le Barnabeer, elle m’a dit : hé bien, cette année le marché des Gozettes sera rock and roll 🙂


Meriem

Je passe mon temps à chiner sur les brocantes, à retaper et à bricoler.

Quelle Gozette es-tu ?

Je m’appelle Meriem. 

Tu es une artiste ?! Que crées-tu ?

Depuis toute petite je passe mon temps à chiner sur les brocantes, à retaper et à bricoler. J’ai découvert il y a 8 ans la restauration de fauteuils anciens, j’en ai fait une passion et une activité professionnelle.

Comment en es-tu venue à t’intéresser au zéro déchet ? 

Gaelle a vraiment été un élément déclencheur. Cependant,  même si j’ai toujours été sensible à l’environnement, le mode de vie Zéro déchet a été très progressif car il m’a fallut du temps pour changer mes habitudes et mon mode de consommation surtout avec l’arrivée d’un bébé. Cependant, je fais de mon mieux. Mais je ne suis pas une Gozette irréprochable, je craque encore de temps en temps.

Quel est ton accessoire zéro déchet fétiche ? 

Mon kaba disco que j’emmène pour aller chez le maraîcher. 

T’habilles-tu en seconde main ? Pourquoi ?

Dès que possible je passe mon temps à chiner sur les brocantes, à retaper et à bricoler.! Il y a quelques années, j’ai quitté mon boulot, la sécurité et tout le tralala pour me lancer dans divers projets. Moi qui adorait les fringues, j’ai du revoir mon budget et le superflus. Je me suis donc naturellement tourné vers le seconde main pour la plus part de mes vêtements et ceux de mon baby. 

Quel est ton vêtement coup de coeur ? 

Une super veste en fausse fourrure de chez Paula.

Partager un moment avec les gozettes c’est aussi un moment de franche camaraderie ! Peux-tu nous raconter une anecdote marrante? 

Ouuufff, j’en ai pas une qui me vient comme ça, mais c’est certain qu’à chaque réunion Gozette son se bidonne à crever !


Charline

Quelle Gozette es-tu ?

Cha, alias Baby Gozette.

Tu es une artiste ?! Que crées-tu ?

Non, pas vraiment, je suis du genre à commencer plein de trucs (couture, illu, tricot,…) et à ne jamais rien terminer.

Comment en es-tu venue à t’intéresser au zéro déchet ? 

Grâce à Gaëlle 🙂 (elle nous a obligés hahaha)

Quel est ton accessoire zéro déchet fétiche ? 

Une carafe d’eau ! J’en ai reçu une magnifique en verre pour mon annif.

T’habilles-tu en seconde main ? Pourquoi ? 

Oui, ça m’arrive. En partie pour l’aspect éthique, et parce qu’on peut trouver des pièces uniques vraiment originales. J’ai déjà trouvé des pièces vintage canons.

 Quel est ton vêtement coup de coeur ? 

Une parka kaki ayant appartenu à ma maman ❤

Partager un moment avec les gozettes c’est aussi un moment de franche camaraderie ! Peux-tu nous raconter une anecdote marrante? 

Quand Jeanne (la fille d’Anne-So), nous raconte des blagues : « Qu’est-ce qu’un biberon avec un R ? Une bière ! » 😂 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.